Projet associatif

 

Projet associatif (2016-2020)

 

PROMOTION :
Favoriser la pratique de masse en offrant de bonnes conditions de pratique

 

  • Exploiter et optimiser au mieux tous les créneaux mis à disposition par la municipalité
  • Diversifier les modes de pratique : GAF, GAM, pratique mixte chez les plus jeunes, compétition / loisir, fitness, babygym, école de gym… Afin que chaque adhérent trouve plaisir à pratiquer
  • Se fixer des priorités : à l’heure actuelle, nos actions concernent le développement et la redynamisation de la section baby gym, vivier de notre club (environ 1/3 de notre effectif). Les constats établis en fin de saison 2013-2014, nous ont permis d’orienter notre travail. (cf doc projet Petite Enfance)

Bilan en 2016 : les actions ont porté leurs fruits puisqu’à l’heure actuelle,  nous avons retrouvé un effectif conséquent de 150 babygyms. Le succès des différentes manifestations se confirment avec la présence toujours plus nombreuses de nos petits bout’ choux accompagnés des parents.

  • Permettre à chacun de s’inscrire à l’EGSM, y compris en cours d’année si les effectifs le permettent, en ajustant le prix de la licence au prorata du temps de pratique
  • Veiller à ce que le prix de la licence ne soit pas un frein à l’inscription : permettre le paiement de la cotisation en 2 ou 3 fois

En projet : accepter le paiement « chequ’loisirs » et « coupons ANCV » pour l’année 2017/2018 (faire les démarches nécessaires)

 

 

COMPETITION :
Permettre l’accès à la compétition

 

  • Proposer aux groupes loisirs, de réaliser une compétition interne afin de montrer aux parents les progrès réalisés au cours de l’année, dans un cadre familier (gymnase Soleillant) et par conséquent rassurant
  • Mettre en place des outils de détection (en interne mais également journées départementales)
  • Proposer le passage d’un groupe loisir à un groupe compétitif si les conditions suivantes sont réunies :

1) le responsable technique fait la proposition à la famille

2) le gym se montre intéressé

  • Fixer des objectifs ambitieux et réalistes pour nos équipes compétitives
  • Inscrire les équipes dans les formules compétitives les plus adaptées

 

 

RESPONSABILISATION :
Faire vivre le club par la prise de responsabilités individuelles

 

  • En direction des parents / familles : permettre l’apprentissage de la vie associative par l’exercice de responsabilités et la participation aux instances statutaires de l’association. Axes de travail : redynamiser le bureau et recruter de nouveaux parents. Il faut multiplier le nombre de parents pour diviser et répartir l’ensemble des taches afin que chacun puisse avoir l’impression d’aider sans s’épuiser…
  • Pour les gyms : rechercher une participation active des licenciés dans la vie du club :

– aide au moment des différentes manifestations organisées par le club (défilé de la Fourme, démonstrations, installation du matériel pour les compétitions, mise en œuvre et encadrement des animations babygym, décoration des salles, animation conjointe avec les responsables…)

– inscription aux formations initiateurs et entraîneurs

– inscription aux formations juges

 

 

ECHANGE :
communiquer, vivre ensemble

 

  • Créer du lien entre membres du bureau, encadrement, adhérents et familles
  • Permettre les rencontres inter- générationnelles : les différentes manifestations organisées dans le secteur babygym, nous confirment que l’intérêt est grand de mélanger les générations. Nous observons à ces occasions, un net rapprochement entre les grands et les petits du club. Les gyms compétitrices ou loisirs restent une image pour les petits mais aussi pour les parents qui découvrent toujours avec plaisir les différents spectacles proposés par les plus chevronnés.
  • Assurer la continuité et la pérennisation des actions des « amis de l’Entente »
  • Proposer divers outils de communications : affichages, mails, sms, site internet, Facebook ….
  • Développer l’outil informatique : création d’un site internet dont les enjeux sont majeurs :

-Informer de l’actualité du club

-Informer ses adhérents, ses partenaires, ses « éventuels » financeurs, son environnement de ses activités : le site est alors une plaquette de communication couplée à un journal interne mis à jour en temps réel, accessible de partout

-Se faire connaître ou reconnaître

  • Aspect sûrement le plus intéressant, le site peut être « interactif ». C’est-à-dire offrir la possibilité d’échanger, de créer un lien entre les visiteurs et l’association, ou entre les différents visiteurs. Pour cela, l’internaute peut laisser un message, participer à un forum de discussion ou à une liste de diffusion. Il correspond à l’idée de débat fortement liée au mouvement associatif.

 

 

 

 

Projet de développement de la section babygym (2014-2016)

 

Pour mettre en œuvre notre projet et déterminer des objectifs réalistes à plus ou moins long terme, il nous a fallu faire un état des lieux de notre section babygym.

 

Constats :

Au cours des 2 dernières années, notre section a subi une perte d’effectifs (cf diagramme) dont les causes se sont révélées multiples mais dont 2 nous semblent essentielles :

 

  • la première, peu dépendante de notre volonté, a été la réorganisation du temps scolaire avec un temps d’école les mercredis matins pour toutes les écoles publiques du secteur. Conséquence évidente : diminution des effectifs de la babygym le mercredi matin avec nécessité même de supprimer des créneaux.
  • la deuxième, liée à l’encadrement : notre intervenante, diplômée d’un BPJEPS, a repris la section babygym mais avec un bagage gymnique insuffisant, ce qui l’a mise en difficulté sur le plan pédagogique.

 

Les statistiques des dernières saisons ont montré cette baisse d’activité du secteur babygym. Parallèlement, l’enquête de satisfaction réalisée fin 2013 a mis en évidence certains dysfonctionnements dont il a fallu tenir compte pour se redresser.

 

Axes de développement :

 

Augmenter le nombre de licenciés 

  • En développant notre action de communication, et en continuant de nous  impliquer dans diverses manifestations organisées sur Montbrison et alentours : présence au forum des associations de septembre, journée des Amis de Rémi en mars…avec mise en place de circuits babygym ouverts aux plus petits
  • En allant à la rencontre des écoles maternelles du secteur : nouer le contact par exemple avec la nouvelle école qui ouvrira en septembre (site Brillié), ou encore reprendre contact avec les anciennes (Savigneux)

 

Multiplier les créneaux de pratique

 

  • Augmenter les possibilités de créneaux réservés à la « babygym » tout en veillant à respecter rentabilité et optimisation des conditions de pratique (et sans empiéter sur ceux des autres sections). Certains créneaux, comme le mardi soir (dès 16h) apparaissent comme inutilisés cette année. Sachant que les enfants de Montbrison terminent l’école à 15h environ, il s’agit-là d’une piste à explorer.

 

Fidéliser nos adhérents 

 

  • En multipliant les actions ponctuelles en direction des babygyms tout au long de l’année, pour maintenir le dynamisme, et la motivation de nos enfants : Calendriers, Halloween, Arbre de Noël, Carnaval, Pâques, mais aussi le gala de fin d’année. L’ensemble de ces temps-forts de la saison sont aussi l’occasion pour les plus grands du club de s’investir en direction des plus petits, pour « souder » les  gyms, et favoriser les relations inter-générationnelles.
  • En établissant des passerelles entre la babygym et les secteurs GAF, GAM, loisirs en catégories poussins. D’ores  et déjà, certains aménagements ont été réalisés : les groupes des 5-6 ans s’entraînent occasionnellement dans la salle du bas pour s’imprégner et côtoyer les plus grands. Il faudra généraliser ce genre de pratique à l’avenir.

 

Former nos animateurs, veiller à la qualité de l’encadrement

 

  • Permettre à Morgane GAY de faire un « recyclage » au niveau de sa formation Petite Enfance.
  • Diversifier les possibilités d’encadrement en proposant à d’autres personnes de s’investir dans la formation Petite Enfance. Cette année, 2 personnes du club ont suivi la formation : Julie BERNA et Adrien VINCENT.

 

 

 

Projet associatif (2016-2020)

 

 

 

Restructurer les différents secteurs d’activité gymnique 

 

  • En scindant explicitement les secteurs sur les documents administratifs, les affichages
  • En renommant chacun des secteurs (Petite Enfance : Loulous, Bambinos, Castors ; Loisirs, Compétition, Performance, Elite) et en donnant des numéros d’équipe spécifiques, en correspondance avec les nouveaux secteurs (babygyms de 1 à 10, loisirs de 20 à 29 , compétition de 40 à 41, performance de 50 à 52, élite de 60 à 61, compétition GAM de 70 à 71.
  • En proposant une grille tarifaire différenciée selon les secteurs et surtout le nombre d’entraînements hebdomadaires proposés
  • En recrutant 2 entraîneurs dont les compétences correspondent aux besoins de l’association (un stagiaire BPJEPS pour le secteur loisirs et GAM, un entraîneur pour la petite Enfance)
  • En nommant clairement un ou deux responsables référents par secteur : Julie et Morgane pour la petite Enfance, Julie et Grégoire pour le secteur loisirs, Grégoire et Morgane pour le secteur compétition, Grégoire et Mouss pour la GAM

 

Redynamiser le secteur GAM

 

  • En embauchant un entraîneur GAM
  • En multipliant les créneaux GAM sur la semaine

 

Maintenir le taux d’activité du secteur Petite Enfance

 

  • En repartant sur une organisation semblable à l’année précédente voire même en proposant des créneaux supplémentaires le mercredi matin/après-midi  et le samedi après-midi. L’arrêt progressif de la semaine de 4 jours dans certaines communes avoisinantes devrait permettre une augmentation des demandes de babygym le mercredi matin notamment.

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail